N

JARDIN (n)Ô

« JARDIN NÔ », installation sonore

Une installation sonore qui invite à la déambulation. Ce jardin cinétique est composé d’entrelacs de végétaux disposés au sol, frottés, grattés, frappés par des petites mécaniques réalisées à partir de disques durs et divers matériaux électroniques recyclés.

Le son est produit par les mouvements des végétaux et des éléments de l’architecture du lieu utilisés comme résonateurs. Cette sculpture est activée par une série d’interactions invisibles qui reposent sur des phénomènes vibratoires, d’acoustique et d’interconnexions étendus au bâtiment, à la rue grâce à des microphones qui captent les flux en présence. Le son capté et « transducté » devient un activateur de l’exposition et invite à une « écoute-contact ».

Visuel : Croquis préparatoire

Visuels : Vues de l’installation dans sa première version, galerie RDV, Nantes, avril 2017.

nôLab

Installation, performance, espace immersif et évolutif…Le jardin nô prend des formes variables en intérieur où exterieur : Un espace libre accueille quelques structures légères, tables/établis sur lesquels sont fixées et tendus une multitudes de dispositifs sonores, différents objets, résonateurs, instruments acoustique et d’amplification. Le tout est fixé de façon modulable avec des serre-joints disposés et posés dans l’espace tel un jardin japonais offrant la possibilité de circulation et contemplation. Pas de composition sonore, ni de scénarios fixes, les danseurs et participants au workshop sont équipés de capteurs de mouvements ; ils sont accompagnés et invités à évoluer dans l’espace. L’environnement de captation (piezos électriques, capteurs de mouvements et de lumière) et un programme informatique (pd) avec de multiples fonctions (tels des boucleurs, du traitement sonore) est préparé en amont et constitue un “écosystème” à activer et à réinventer à chaque lieu d’expérimentation. En entrant dans le dispositif, les danseurs équipés de capteurs de mouvements reliés au dispositif sonore réalisent petit à petit qu’ils participent à faire évoluer l’espace, une étrange chorégraphie se met en place, un jeu d’interactions.

Equipe :

Dominique Leroy, et Jean-François Rolez pour les modules constitutifs du jardin nô,

(n) pour nô Lab.

Lieux de présentation du Jardin nô (2017 - 2019) :

La galerie RDV, Nantes

Théâtre de Lunéville, La Méridienne

La Commanderie, Saint-Quentin en Yveline

La Gâterie, La Roche sur Yon

La galerie du Philosophe, Carla-Bayle